Polart Circle

Projet : coopération artistique européenne pour créer de nouveaux outils permettant de questionner les questions politiques à travers l’art

Site web : polartcircle.com
Période : 2016-2019

Partenaires :

Soutien: Partenariat stratégique Erasmus +

 

Des outils pédagogiques en ligne
pour questionner la société par la création artistique

 

Comment stimuler chez les européens une plus grande implication dans le questionnement de leurs sociétés ? Comment développer des outils catalyseurs pour ces femmes et hommes dont la créativité ne demande qu’à être mobilisée ? Au regard de nos économies de connaissance et d’innovation, comment privilégier le développement de cette créativité, véritable priorité stratégique ?

Voilà quelques questions auxquelles le projet Polart Circle veut apporter des réponses.

 

Le projet

Depuis 2010, La Transplanisphère a développé plusieurs projets de coopération européens croisant art et politique. Les partenaires de ces actions ont échangé sur leurs pratiques et co-construit des programmes d’activité. Ils ont aussi transmis leurs savoirs sous forme de workshops. Ensemble, ils ont pu prendre conscience de leur rôle dans le champs de l’éducation non formelle en lien avec l’éducation formelle. Quelques valeurs communes ont ainsi été identifiées : autonomie et socialisation pour les publics, participation à la vie sociale, recherche d’émancipation personnelle, lutte contre l’exclusion.

Ensemble, nous avons aussi pris conscience de la variété des méthodologies utilisées en Europe sur le lien Art et Politique. Nous avons pu mesurer à quel point nous disposions de peu d’outils pour les transmettre.

l’Art, vecteur de construction et d’intégration

Est-il nécessaire de rappeler que la pratique artistique joue un rôle majeur comme support et espace de la construction identitaire des citoyens et de leur intégration sociale ?

Au delà de l’accès à la culture, la pratique permet d’acquérir des connaissances, des compétences, de s’exprimer et de se développer personnellement. Elle permet surtout à l’individu de prendre sa place de contributeur dans la société, d’acteur de sa transformation. Et plus prosaïquement, la pratique artistique va aussi impacter son parcours professionnel.

Workshop théâtre associant jeunes européens, jeunes réfugiés et artistes.
Château de Rocca Sinibalda / Italie. Août 2016

 

Le Mooc pour adresser le plus grand nombre

Le moment nous semble venu de créer Polart Circle. Le projet va formaliser une série d’approches pédagogiques existantes vers un outil commun transférable aux pédagogues et apprenants. Ce travail associera des compagnies artistiques et des théâtres d’une part, et des écoles et universités d’autre part. Ce partenariat entre des acteurs de l’éducation formelle et informelle vise à favoriser la création d’outils ouverts accessibles pour chacun des secteurs. Le projet associe également une ONG représentant un grand réseau européen à la recherche de propositions pédagogiques innovantes.

Pour toucher un large public de citoyens et aussi d’animateurs et d’enseignants, nous allons nous approprier un vecteur innovant de partage de savoirs : le Mooc. Il nous semble le moyen le plus contemporain d’adresser le grand public et de lui offrir une palette d’outils suffisamment attractive pour avoir un impact à l’échelle européenne et au-delà.

Polart Circle ne se contentera pas d’un objectif de diffusion de principe, mais va créer une communauté d’utilisateurs (beta testeurs) susceptible d’échanger entre eux pour créer une première base d’expérience et toucher ensuite le plus grand nombre, grâce aux plateformes européennes existantes.

La dimension européenne du projet tient à ce qu’il met en œuvre un large partenariat dans 9 pays. Il s’élabore aussi sur la base d’expériences acquises pour bon nombre d’entre elles dans le cadre de projets européens. Il va permettre aux apprenants de l’Union de questionner ensemble des sujets politiques, sociaux et citoyens : un enjeu majeur de la construction européenne. Par ailleurs, il va générer un outil multilingue co-construit qui sera utilisable par tous en Europe.

Les premiers groupes cibles se situent parmi les volontaires désirant questionner des enjeux sociaux et politiques par la création. Le projet s’adresse ainsi aux citoyens actifs, aux étudiants, jeunes adultes en formation, aux artistes émergents, animateurs jeunesse, pédagogues… qui recherchent des outils pour créer et proposer à la société.

Workshop théâtre sur la Crise associant 3 lycées de la région parisienne.
Lycée Turgot / Paris. Avril 2014

 

Créer du commun

Tout groupe de citoyens pourra utiliser les Moocs. Des groupes d’adultes et de jeunes ayant moins d’opportunité seront notamment concernés du fait des publics spécifiques de certains partenaires. Le caractère innovant et ludique des outils devra aider ces publics à s’en emparer.

Nous espérons que Polart Circle va pouvoir contribuer à cet “empowerment” des citoyens européens si nécessaire aujourd’hui. Au-delà du dialogue inter culturel, nous croyons que le projet va créer du commun par l’enseignement, la transmission et le partage. Nous y voyons un terreau possible pour ré enchanter les Européens dans leur rapport au politique. Et peut-être retrouver de l’inspiration et de la créativité dans le projet d’Union ?

 

Un projet européen innovant

L’Europe est le théâtre de nombreux projets qui croisent art, pédagogie et citoyenneté. Ce secteur est en effervescence, mais bon nombre de projets n’ont qu’un impact limité. Et les acteurs de ce domaine ont l’impression que leur action est isolée. Ils ne perçoivent pas qu’elle s’inscrit dans une véritable dynamique européenne et se décline au travers de nombreuses initiatives qui touchent les apprenants. Les bonnes pratiques sont là, les exemples nombreux, mais il existe à ce jour très peu de propositions riches et élaborées disponible en ligne à un format attractif pour tous.

Dans le même temps, les enseignants européens expriment une curiosité croissante vers les pédagogies novatrices à destination des jeunes. L’enseignement magistral s’accompagne de plus en plus d’ateliers, de pratiques transversales. Il favorise aussi le développement d’outils pédagogiques s’appuyant sur le numérique, un environnement qui s’impose dans le quotidien des européens.

Les universités ont investi le champ des Mooc et en publient de plus en plus. D’une simple transposition vidéo de cours magistraux, ces Moocs évoluent vers de véritables propositions pédagogiques innovantes et accessibles. Le phénomène favorise l’éducation pour tous au-delà de toutes contingences sociales et de niveau académique préalable.

Workshop lycéens/étudiants sur le thème de la réconciliation (France-Allemagne-Turquie-Arménie)
Théâtre de l’Aquarium-Cartoucherie. Paris, Juin 2013

 

Fédérer des approches pédagogiques

Le public de ces cours grandit, et certaines publications dépassent les 10 000 utilisateurs. Les enseignants sont sensibles à ces nouvelles approches qui permettent de toucher en une publication autant d’étudiants qu’en 10 ans de carrière.

Enfin, plusieurs plateformes européennes et nationales s’intéressent à la mise en commun de projets et de contenus destinés à démultiplier la disponibilité des ressources de l’enseignement non formel (Salto, Cémea…). Elles sont en attente de nouveaux contenus pour répondre à une demande grandissante.

Polart Circle veut s’inscrire dans ces différentes dynamiques. Fédérer et articuler des approches pédagogiques et les inscrire dans une perspective de publication innovante. Et ainsi toucher le public jeune le plus large avec une proposition attractive.

Notons qu’un soin particulier sera apporté à la réalisation des Moocs afin de leur donner une qualité de contenu comme d’esthétique. Les dernières possibilités d’enrichissement de contenus seront mobilisées, comme le sous titrage multilingue ou les liens hypertextes vers des informations secondaires encapsulés dans les vidéos. Ainsi l’innovation ne sera pas seulement dans la mise en œuvre de Mooc dans le domaine de l’éducation informelle, mais aussi dans l’expérimentation de technologies novatrices pour la publication même de ces outils.

Un consortium interdisciplinaire

Pour mémoire, le consortium comprend dans chaque pays des structures d’éducation formelle, des compagnies artistiques et des ONG citoyennes. Ici, la diversité des parties prenantes favorisera la construction d’un outil à la fois créatif et solide. Cette diversité permettra aussi une fertilisation des compétences pour aboutir à un outil complet au service des citoyens. Elle permet aussi de couvrir un champ élargi pour mesurer les attentes des européens dans le domaine des outils novateurs, et donc de concevoir une réponse appropriée.

Workshop professionnel Pace (performing arts for Crisis in Europe). 6 sessions en Europe (2013-2014).
Dublin (Irlande), Avril 2013

 

 

5 partenaires du projet ont en commun d’avoir participé ensemble à un ou plusieurs projets européens de coopération ces 3 dernières années (Progr. Culture, Grundtvig, PEJA) : Teatermaskinen (Sue), Ex Quorum (Port), Ortzai teatro (Esp), Volcano Theatre (UK) et La Transplanisphère. La collaboration s’est concrétisée aussi bien dans le partage d’approches pédagogiques (conduites d’ateliers conjointe), de conception (création artistique commune) que de gestion de projets (co-organisation de séminaires, de workshops, de séjours, partage de reporting…).

Pour élargir son partenariat vers des organisations venant d’horizons différents, La Transplanisphère a mis en place un projet Collectif avec des élèves de Sciences Po Paris (Master1). 2 équipes se sont relayées d’octobre 2013 à Mai 2015 pour co concevoir le projet.

C’est au fil de ce parcours que les 4 autres partenaires ont été associés.

L’Académie de Lithuanie a proposé de rejoindre le consortium du fait de la présence dans l’école d’une nouvelle chef de projet issue de l’équipe de Vilnius Capitale de la Culture 2009, en charge de piloter l’ouverture de l’Académie à l’Europe.

Open University Zabreb (Croatie) avait déjà travaillé sur l’élaboration d’un autre projet Grundtvig avec la Transplanisphère suite notamment à la rencontre l’IETM de Zagreb de 2012. Cittadinanzattiva (Italie) a été associée par une étudiante italienne de Sciences PO membre du projet co. ODC Ensemble / Vyrsodepseio (Athènes) avait accueilli La Transplanisphère en 2013 pour une résidence de recherche sur projet européen World Crisis Theatre questionnant la crise financière.

ouverture et fertilisation des compétences

Le partenariat a voulu représenter la diversité des acteurs de l’éducation formelle et informelle : école ou université, compagnie artistique et ONG. Dans chaque pays, le partenaire se trouve en charge de compléter sa participation de partenariat correspondant aux dimensions qui lui “manquent”. Une compagnie s’assure la collaboration d’une université et d’une ONG, une Université s’assure de la collaboration d’une ONG et d’une compagnie, etc. Ainsi des consortiums nationaux divers seront créés dans chacun des pays participants pour favoriser l’ouverture et la fertilisation des compétences diverses.

Les co-organisateurs apportent donc au partenariat des compétences très différentes, liées à leur activité de base.

Les différentes compagnies artistiques vont proposer une expertise dans leur approche artistique et de pédagogie informelle qui viendra enrichir les contenus des Moocs. Elles vont aussi apporter des groupes de participants (amateurs volontaires, étudiants) ou des groupes ayant moins d’opportunité (dans le cadre de certaines missions sociales qu’elles assument).

Workshop art et science “La Crise au Ventre” associant la Transplanisphère et la Métonymie/Ikse Maître.
Carreau du Temple, Paris, Juillet 2014

 

 

Les Universités apporteront une expertise sur les enjeux politiques et sociaux de fond qui seront présents dans les travaux. Elles apporteront aussi une connaissance des pédagogies formelles et de leur mise en œuvre. Côté apprenants, elles permettront d’assurer la participation au projet d’étudiants dans les phases de conception, de test puis d’utilisation des Moocs.

Les écoles d’art apporteront une expertise dans le domaine de la pédagogie formelle adressée aux élèves. Les enseignants de ces écoles sont le plus souvent des artistes par ailleurs en exercice. Ils seront une passerelle entre les secteurs formel et informel, monde étudiant et monde professionnel (jeunes artistes émergents). Ces écoles proposeront aussi des classes capables d’être les premières utilisatrices des Moocs et ainsi que faire les premiers retours d’expérience.

L’ONG partenaire va apporter un éclairage tout à fait original au projet en le reliant à un ancrage social fondamental (Elle est la tête de pont du réseau européen d’ONG Active Citizenship qui souhaite investir ce champs croisé entre citoyenneté, pédagogie et création). Elle va aussi, avec son réseau, apporter un fort potentiel de diffusion et des expertises sur des thématiques politiques en jeu dans les débats des participants. Elle va également apporter des groupes d’adultes apprenants dans toute l’Europe animés par des motivations très spécifiques, liées à leur implication citoyenne.

Bien entendu, de nombreuses tâches et responsabilités seront confiées à l’ensemble des partenaires qui les traduira selon ses ressources et compétences :

  • coordination du projet dans leurs pays,
  • recrutement de  participants,
  • réceptions de participants venant des partenaires,
  • formation de ces apprenants
  • tournage de Moocs,
  • mise en œuvre dans des groupes locaux,
  • promotion du projet dans les réseaux nationaux et européens,
  • événements de dissémination

Workshop grand public sur l’identité européenne en question (One Land Many Faces)
Carreau du Temple, Paris, Mai 2013.

 

Les résultats attendus

Le principal résultat attendu durant le projet est la mise en action concertée de nombreux apprenants européens et de pédagogues, artistes et experts au service de la production d’un ensemble d’outils pédagogiques innovants. Une fois réalisé, le projet aura aussi pour résultat une communauté constituée d’utilisateurs, et la publication de nombreux travaux artistiques mettant en jeu des questions politiques européennes. Ces travaux seront aussi une expression de la créativité des citoyens de l’Union et de leur capacité à la mettre en œuvre très concrètement comme contribution à la construction de notre société.

Si l’on rentre plus précisément dans le détails des résultats, on peut énumérer différents points :

  • Le projet va consacrer la mise en place d’un réseau inédit de partenaires reliés entre eux par la volonté de concevoir un outil pédagogique innovant pour la formation des citoyens en art et politique. Ce réseau dépasse déjà le cadre du consortium pour s’élargir aux organisations utilisant les productions intellectuelles du projet (outils web, Moocs). En trois ans, d’autres organisations vont rejoindre cette plateforme ouverte et drainer avec elles de nombreux utilisateurs aux origines très variées. Un tel partenariat constitue une vraie force pour la mise en place de futurs projets à caractère interculturel et interdisciplinaire à destination des européens.
  • Les pédagogues participants à Polart Circle vont bénéficier d’un accès privilégié à un corpus d’approches pédagogiques dans lesquelles ils vont pouvoir piocher pour influencer leurs propres expériences. Via la plateforme web du projet, ils vont aussi disposer d’une exposition valorisante de leurs propres pratiques à l’échelle européenne.
  • De nombreux apprenants vont bénéficier d’un accès facile et qualitatif à des pédagogies jusqu’ici assez confidentielles. Cet accès sera rendu possible par des workshops mettant en œuvre les Mooc, mais aussi par la publication de ces Moocs, pour des consultations en ligne. Pour les participants au projet, pédagogues comme apprenants, Polart Circle va avoir pour résultat de renforcer leur perception de la richesse européenne dans l’articulation de l’art et du politique et ainsi stimuler leur volonté d’inscrire leur démarche dans une dynamique plus large que celle locale ou nationale.
  • Pour les participants au projet qui contribueront à la réalisation des Moocs, cette étape technique (scénarisation, présentation, tournage) constituera souvent une véritable acquisition de compétences techniques et une expérience à valoriser dans leur parcours professionnel
Workshop théâtre européen “Sifnos Crisis” sur la Crise associant 60 européens de 12 nationalités.
Ile de Sifnos / Grèce. Juillet 2013

 

  • Les participants aux « learning sessions » chez les partenaires pourront bénéficier d’une certification Europass ou Youthpass correspondant à l’apprentissage dont ils auront bénéficié. Ce dispositif leur sera au préalable présenté et ils seront accompagnés par les équipes de coordination dans la conception de celui-ci et dans l’implication sur l’auto évaluation.
  • Polart Circle pourrait avoir une influence sur les étudiants artistes et étudiants en sciences politiques en posant un lien entre leurs disciplines. A terme, ces futurs professionnels pourraient voir leurs champs respectifs s’inspirer davantage l’un de l’autre, puis influencer une construction européenne si demandeuse en matière de créativité.
  • D’une façon générale, les partenaires du projet vont améliorer leur connaissances des enjeux liés au lien Art et Politique. Ils vont aussi acquérir une meilleure expérience dans la conduite de projet de coopération européen en travaillant dans un milieu multiculturel large lors d’un projet inscrit dans la durée.
  • Les plateformes européennes pour l’éducation informelle vont bénéficier de contenus riches à la fois modulables et facile à mettre en ligne. Elles pourront mettre en avant tel ou tel outil selon leurs propres besoins et stratégie. On pense à des plateformes comme Salto Youth, mais aussi une plateforme plus spécialisée comme le partenaire Active Citizenship Network – Cittadinanzattiva dont le réseau européen réclame ces nouveaux outils.
  • Les écoles d’art formelles via notre partenaire Lithuanian Academy of Music and Theatre vont aussi pouvoir utiliser ces outils dans le cadre d’expérience informelle menées en parallèle du cursus formel. Elles pourront mettre à disposition des projets d’élèves ces outils pouvant être employés en autonomie.

Workshop “Theatre for Tolerance” (France-Allemagne-Israel)
Théâtre de Herblay, Décembre 2013

1 commentaire sur “Polart Circle”

Les commentaires sont fermés.