Le sas (science-art-société)

Projet : processus de travail en résidence pour intégrer la science et l’art comme outils d’expérimentation et de compréhension du monde

Site web : e-sas.org

Période : 2015 – en cours

Partenaires :
La métonymie
IAS Institut d’Astrophysique Spatiale
Diagonale Saclay

Depuis 2015, la Transplansiphère s’est associée à La métonymie (compagnie art numérique) pour créer ensemble Le sas (science-art-société), avec notamment une première résidence à l’Université Paris-Sud Saclay dans le cadre de l’IAS (Institut d’Astrophysique Spatiale, toujours en cours) avec le sas>105 et le sas>201, et une seconde résidence à la Cité des Sciences et de l’Industrie (sas>cité, 2017).

Le sas, science-art-société, est un processus de travail en résidence qui propose d’intégrer la science et l’art comme outils d’expérimentation et de compréhension du monde. Il mobilise scientifiques, artistes, enseignants et élèves pour questionner ensemble des enjeux majeurs de notre époque. Pour mettre en œuvre ses actions, le sas s’appuie sur un partenariat transversal en Ile de France et relie différents acteurs et publics du territoire. Il a également pour vocation d’être connecté à l’Europe en permettant la circulation des projets, des publics et des œuvres (notamment grâce au programme Erasmus+).

Ensemble, les acteurs d’un projet sas entrent en recherche pour apprendre, expérimenter, découvrir et créer. Les œuvres de science et d’art issues de cette collaboration croisent les arts vivants du spectacle et du numérique.

________________

le sas-cité propose Intimité, une collection de micro vidéos créées dans le cadre d’un atelier d’écriture. De Mars à Juin 2017, 25 participants sont intervenus régulièrement ou ponctuellement. Ils étaient artistes, scientifiques, acteurs de la Cité des Sciences ou membres des publics. Sous forme d’atelier, il se sont réunis pour 8 séances à la Cité de la santé, la Cité des métiers et le Carrefour numérique2 de la Cité des sciences.

Avec Ikse Maître et Bruno Freyssinet, ils ont mené une réflexion et écrit sur la notion d’intimité dans différentes perspectives : santé, travail, numérique. Pour cette expérience, ils se sont inspirés du livre d’Edouard Levé « autoportrait » : un texte qui tente de dessiner les contours d’un être humain au travers d’une juxtaposition de phrases décrivant les aspects les plus divers de sa personnalité.

Les ateliers bi-mensuels ont offert un espace de dialogue, de partage de savoir, de rencontres d’inspirations, pour permettre la création d’une œuvre associant texte et images, entièrement conçue et écrite par les participants. Le résultat est une collection de plus de 50 vidéos de 10 secondes qui mettent en jeu des textes écrits par les participants, des images collectées ou des vidéos tournées dans le cadre de la Bibliothèque de la Cité des sciences (Carrefour Numérique2, Cité de la Santé, Cité des Métiers).

Ces vidéos font également l’objet d’une installation interactive visible dans les espaces de Bibliothèque de la Cité. « Nous croyons que chacun d’entre nous est en quête de clefs de lecture pour comprendre le monde.

Nous voulons voir dans l’initiative sas-cité une approche stimulante qui permettra de raconter notre époque autrement, de rêver sur des chemins artistiques et scientifiques inattendus, mais aussi de nous engager en création et peut-être inspirer notre propre futur. »

Photo et images recueillies à la Cité des sciences et de l’industrie. Vidéo : Christine Montmarthe / Photo et typo : Bruno Freyssinet / Voix off: Sonia Vandomme et Bruno Freyssinet / Installation interactive : Ikse Maître / Supervision du projet pour la Cité de la santé : Nathalie Chaloub / atelier initié par Ikse Maître et Bruno Freyssinet